L'atelier Couture

Zoom sur le patron Timéo & Noémie

patron de sweat

Hellooooo cousette pie-pelette! On se retrouve enfin pour parler du patron Timéo & Noémie !!! Comme j’avais hâaaaaaate! Tout d’abord, je tiens à remercier les cousettes qui m’ont encouragées à lui faire honneur dans ma patronthèque. La créativité compte son lot de doutes, et d’ailleurs ce modèle pas très commun mûrit sous la fièvre de la covid, avait besoin de savoir qu’il était digne!

J’en ai cousu des sweats! De toutes les couleurs! Raglan, capuche, col rond, court, long etc … En outre, si ces bons basiques ont l’avantage certain d’être passe-partout, j’avais envie d’un modèle qui ai plus de personnalité et de caractère, quelque chose de féminin ! C’est ainsi que m’est apparu comme une évidence, cette manche de princesse…

Je te parle donc du patron, des modèles que j’ai réalisé, puis je partage le tuto vidéo pour coudre ce sweat et mes astuces pour coudre la mailles!

Le patron Timéo & Noémie

Bien sûr, j’ai dérivé! Par conséquent, Timéo « Le pull », a rencontré Noémie « La robe ».

Je te propose donc 3 modèles pour le sweat :

  • Un amoureux : Le modèle A avec sa patte de fermeture et ses liens à nouer
  • Le cachotier : Le modèle B avec son boutonnage dos
  • Un timide : Le modèle C qui est une version plus minimaliste (fait défiler les slides pour les voir)

Noémie quand à elle se décline dans le modèle A, également avec les liens à nouer, et dans le modèle C minimaliste. Elle, elle ne fait pas de cachoteries. Parce que c’est une fille bien!

Tu peux checker les détails techniques du patron Timéo & Noémie ici. Tu y trouvera les tailles, les tissus recommandés, ainsi que ce que contient le patron etc… Dans cet article, j’ai simplement envie d’ajouter que tout a été conçu dans la passion, avec amour, et de surcroît, avec l’objectif de faire plaisir.

Des réalisations pour te donner des idées! patron Timéo

Ma version Timéo

Pour ce modèle, j’ai fait le modèle A, une merveille dans ce tissu ! Vu que je suis in love, je l’ai déjà porté une paire de fois et je ne m’en lasse pas ! Fais défiler les photos si tu veux en mater plus, je te parle du matériel juste en dessous.

  • sweat timéo
  • patte nouée
  • patron de sweat
  • patron original
  • patron de sweat
  • sweat original

Le matériel utilisé

Ma version Noémie

J’ai tellement adoré coudre cette patte de fermeture aves ses liens câlins, que de fait, j’ai récidivé pour la robe! Mais là, c’était un gros cracage pour ce Graou de folie !!! Moi qui fût une grande classique… Depuis quelque temps, je ne passe plus trop inaperçue, j’te l’dis! Et tu sais quoi? j’adore ça! Check les photos, je te parle du matériel en dessous.

  • robe manches drapées
  • robe sweat
  • robe manches bouffantes

Le matériel utilisé

La dernière info intéressante que je peux te donner, c’est que je me suis coupé une taille 38 pour un tour de poitrine à 85, je pense qu’un 36 serait passé, mais j’aime bien être à l’aise!

Voici le tuto vidéo pour t’aider à coudre ce sweat!

 

Et enfin, des astuces pour coudre ta maille?

Je sais que beaucoup ont peur de se lancer dans les projets mailles sans surjeteuse. Dans les faits, ce n’est pas plus compliqué qu’autre chose, il faut simplement savoir comment s’y prendre. En fait… Comme tout!

Voici donc mes conseils pour que tu puisses coudre ta maille comme une pro!

Le droit-fil

  • Respecte parfaitement ton droit fil (autrement le vêtement risque de « visser » au fur et à mesure des lavages).

La bonne aiguille

  • Utilise toujours une aiguille jersey ou stretch de la bonne épaisseur. Ainsi, tu limitera les risques d’un mauvais entrainement, voir engloutissement du tissu dans les griffes.

Le bon point

  • Choisi le bon point. Autrement tes coutures risquent de casser à l’étirement de la matière. T’enfile ton pull, et crack! Du coup, point zig zag étroit, point élastique simple, point élastique triple, c’est la base. Mais tu peut aussi coudre au point droit avec du fil « seraflex ». C’est de la bombe ! Il rendra ainsi tes coutures élastiques à 65%, et là, pas crack!

L’aiguille double

  • Dans la même veine, utilise une aiguille double pour tes surpiqures et tes ourlets pour que tes coutures soient extensibles.

L’entraînement

  • Laisse la machine donner le rythme de couture tandis que tu te contente de guider ton tissu, sans tirer. Autrement il aura tendance à gondoler. Diminue la pression du pied en cas de soucis d’entrainement (si c’est possible) ou utilise un pied double entrainement si t’as ça sous la main.

Renfort des coutures

  • Soutien tes épaules et les zones qui ont auront tendances à se déformer avec le temps (variable en fonction de ton projet). Pour cela, tu peux utiliser de « l’extra-fort », du « stabilmanche », ou encore des bandes de ton tissu coupées dans le sens le moins extensible, si t’a rien d’autre. Dans tous les cas pour la longévité de ton vêtement, c’est mieux!

Voilà voilà! C’est tout pour aujourd’hui, il ne me reste plus qu’à t’envoyer plein d’énergie, pour que tu puisses terminer cette année au sommet de ta forme! Autrement dit, regarde par ta fenêtre, mes bisous arrivent! 😘😘😘

À très bientôt, bientôt pour de nouveaux projets,

Sandrine

2 commentaires

  1. Frémont a dit :

    Bonsoir,
    Je suis en train de coudre le sweat Timéo et je n’ai pas d’aiguille double. Est-elle indispensable ?
    Merci pour ce beau modèle, j’ai hâte de l’avoir terminé.

    1. La pie verte a dit :

      Bonjour! L’aiguille double permet de faire des surpiqûres extensibles, il n’est pas conseillé de faire des surpiqûres au point basique droit dans les zones fortement sollicité par les mouvements car elle risquerait de craquer. En tout état de cause, la surpiqûre reste facultative, même si ça donne un aspect plus fini au vêtement. J’espère que cela répond à votre question 😊😊😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.