L'atelier Couture Les astuces

Le pied double entraînement

Bonjour à toutes et tous 😉

Devant les nombreuses questions posées sur le pied double entraînement (ou pied transporteur), j’ai décidé de lui consacrer un petit billet.

Ce pied étrange fait, à mon sens, parti des accessoires à s’offrir absolument pour se faciliter la vie. Un mini investissement pour un rendu maximum!

Pour quoi s’en servir?

Les matières extensibles, glissantes et/ou très épaisses ne sont pas les plus faciles à travailler. Et nos petites ménagères peuvent en avoir gros sur les griffes.

Et oui! La machine entraîne le tissu par le dessous, ce qui peut générer un différé d’entraînement avec la couche supérieure. Ce, même avec un épinglage rigoureux.

Comparaison du pied universel avec le pied double entraînement
Tu reconnais ce résultat rageant 😡

Il permet également de réaliser des matelassages (ou quilting) propres et précis grâce à son guide.

Matelassage, quilting au pied double entraînement

La découverte de ce pied a été pour moi une révolution. J’ai pu dompter les minkys, similis et compagnie qui jusqu’à lors s’accompagnaient de la désagréable obligation de sortir mon découds-vite…

Alors, comment fonctionne-t-il ?

Tout d’abord, décortiquons la bête.

Sur le volume surprenant de cet accessoire, 3 de ses attributs requièrent ton attention:

Son action est mécanique. Les griffes sont activées par le mouvement du levier :

Il te suffit de te munir d’un tournevis et de l’installer correctement sur la machine pour qu’il fasse son job (il demande un chouilla plus de technique qu’une « semelle » que l’on change via le levier du pied).

Installer un pied doule entraînement

Ainsi, le bras de l’aiguille active le levier qui entraîne les griffes… Les deux couches sont de fait transportées vers l’arrière au même rythme.

C’est pourquoi, il n’y a pas de décalage en bout de course.

Résultat pied double entraînement
Découds-vite au placard!

Rien de compliqué! Et si tu as encore du mal à comprendre, dans la vidéo au début de l’article, je te présente un crash test en comparaison avec le pied universel, ainsi, que l’installation du pied sur la machine.

Où acheter ton pied double entraînement?

Il y a une multitude de pieds sur le marché. Tu peux en trouver de 20 à 90€.

Donc tout dépend de ton budget et de la compatibilité avec ta machine. Mais en général il vaut mieux investir dans du bon matériel.

Le miens, je l’ai trouvé il y a quelques temps sur Aliexpress. Alors j’avoue… des fois je fais l’impasse sur mes principes d’achats locaux. Il faut dire qu’à moins de 7€, j’étais tentée de penser que la somme économisée serait dépensée à la mercerie du coin.

Ma foie! Si je ne peux pas lutter contre les grands groupes, autant en profiter un tout petit peu…

Par ailleurs, c’était un achat provisoire en attendant un réapprovisionnement, qui finalement n’a pas eu besoin d’être remplacé.

Enfin bref… Pour savoir si ta machine est compatible, il te suffit de vérifier que sa tige est « basse ». Soit environ à 1.5 cm dans sa position la plus basse. (Une tige haute fait 2.5cm, et il existe aussi des tiges inclinées mais c’est très rare).

Pour info, j’ai une Elna Experience 560

Si tu est tenté(e) tu le trouveras ici

Dans tous les cas j’espère que tu t’ouvriras de nouvelles possibilités avec ce pied!

Si tu as des questions, des commentaires, des remarques, n’hésite pas à les glisser dans les commentaires tout en bas.

Je te remercie de m’avoir lu et à très bientôt!

Sandrine

7 commentaires

  1. Rachel a dit :

    J’en ai un, récupéré avec la mac de ma mère, je ne savais pas à quoi il servait! Merci pour les infos, je vais tester ça!

    1. La pie verte a dit :

      Parfait!!! vous allez voir, c’est top! bonne couture!

  2. Jujudulac a dit :

    Bonjour, est-ce qu’on peut le laisser tout le temps sur la machine? Pourquoi remettre le pied normal si il fait tout ça?
    Merci de votre réponse
    Juju

    1. La pie verte a dit :

      Bonjour Juju!

      Merci pour votre question. Les pieds presseurs ont chacun leur utilité toujours dans le but de faciliter la couture. Ainsi comme pour l’aiguille, il faut l’adapter à la matière utilisée. Le pied universel est lui, censé s’adapter de manière large à tout type de matériaux. À l’utilisation, vous pourrez constater que ce n’est pas le cas du pied transporteur.
      Bonne journée à vous,

      Sandrine

  3. Very good post! We will be linking to this great content on our site. Blair Jeffy Lamdin

  4. This is the perfect website for everyone who hopes to understand this topic. Wilhelmine Bernardo Zamir

  5. Fatiha COLMANT a dit :

    merci pour toutes ces informations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.